Le tome 2 des "Voyages Immobiles" est maintenant disponible sur la Boutique du Carré

Prix Marine PhotoEntete

Bravo Zulu


Debout

La vie est une houle que l’on peut traverser blotti dans sa bannette ou décider d’affronter. Emmelene Landon a choisi. Le 2 janvier 2018, victime d’un accident de voiture avec son mari, l’éditeur Paul Otchakovski-Laurens, elle survit. De justesse. Pas lui. Comment faire, dès lors, pour vivre lorsque l’on a perdu son amour ? Comment, à tout le moins, rester debout, au propre comme au figuré ? Emmie se raccroche comme elle peut à ce que la vie lui offre : la mer et la navigation, la peinture et l’écriture, les amis et la famille qui s’agrandit, et l’amour de Paul.

Dans ce livre, qui est un témoignage, l’écrivain de Marine qu’est Emmelene Landon raconte ses rencontres, avec l’amiral Prazuck – alors chef d’Etat-Major de la Marine -, ses confrères écrivains de Marine, Sylvain Tesson ou Loïc Finaz, ses proches. Elle évoque son embarquement à bord du BSAOM D’Entrecasteaux début 2019, à Nouméa, ou sa navigation en Manche à bord du voilier Maline III. Elle convoque ses souvenirs, de ses rencontres avec Madeleine Bichüe au port de Tréguier à ses marches avec Paul à Batz. Elle voit sa fille devenir mère et le courant de la vie faire grandir la petite Yumiko.

Debout n’est pourtant pas un livre maritime, même si la mer et ses gens y sont présents. Debout est l’histoire d’une traversée. Celle du deuil, roulis funeste, intérieur, qui vous saisit, varie d’intensité, vous ballote, s’estompe et parfois revient. Celle de la vie qui comme la mer est faite de récifs, de tristesse et d’accablement, mais aussi de courants porteurs. Debout suggère une forme de résilience et d’adaptation face à l’adversité, une avancée lente qui se fait grâce aux projets, à l’amitié, et aux rencontres. Composé de quinze « carnets », tel un journal de bord, Emmelene Landon dresse, d’une écriture intime et mélancolique ce présent qui se construit dans l’absence, le souvenir et l’évocation de l’Autre. Le texte est un sillon d’écume, d’abord lourd puis de plus en plus léger : le tourment qui sourd de l’amour disparu, vers qui l’écrivain de Marine se tourne sans cesse, est une façon de le maintenir en vie. Emmie le dit sans ambages : « Secret de marin : où qu’on soit, on emporte son amour […] ». Et c’est un formidable secret.

CC(R) Jean-Pascal DANNAUD
14/08/2022

Emmelene Landon
Debout
Gallimard, mai 2022

mots-clés :

Nous contacter

Prix Marine Bravo Zulu
ACORAM

Ecole Militaire-Case Postale D

1 Place Joffre

75700 PARIS SP 07

Email:

Log in