Le tome 2 des "Voyages Immobiles" est maintenant disponible sur la Boutique du Carré

Prix Marine PhotoEntete

Bravo Zulu


Chateaubriand diplomate

François-René de Chateaubriand est né le 4 septembre 1768 à Saint-Malo. Son père, armateur, avait fait fortune dans le commerce négrier et avait acquis la seigneurie de Combourg. La tradition familiale voulait que le jeune François-René soit officier de marine, mais il ne fut pas reçu aux gardes-marine de Brest. Il avait alors 15 ans.

Chateaubriand ne sera donc pas marin, mais il conservera le gout des voyages d’exploration et il s’engagera à deux reprises dans des expéditions en terre inconnue.  En 1791, il a 23 ans, il se rend aux Etats-Unis avec le dessin d’explorer le Passage du Nord-Ouest entre le Canada et le Groenland. Réalisant rapidement la folie d’une telle expédition, il s’engagera sur les pistes indiennes qui mènent au Niagara, où il partagera le campement des coureurs des bois, profitera de l’hospitalité des indiens et herborisera. Des notes prises à cette époque, devait naitre son roman  Les Natchez.  Plus tard, en 1806, il s’engagera dans un grand périple méditerranéen qui le mènera en Palestine par la Grèce et la Turquie, territoires de l’empire ottoman. Le récit de cette chevauchée, le pistolet à la main,  sera l’Itinéraire de Paris à Jérusalem.

L’influence de la mer de son enfance dans les écrits de Chateaubriand n’est évidemment pas l’objet de ce livre. Distinguer l’influence de l’écrivain sur le diplomate est aussi difficile à cerner. Châteaubriand lui-même fera passer le second avant le premier.

Le succès du Génie du Christianisme, paru en 1802,  lui vaut d’être nommé secrétaire de l’Ambassadeur auprès du Saint-Siège, le Cardinal Fesch. Mais  les  impairs qu’il accumule provoquent la colère de Bonaparte et il est rapidement muté. Napoléon appréciait sans doute plus l’écrivain que le diplomate, car il favorisa son élection à l’Académie Française, malgré le différend qui les oppose.

Au retour des Bourbons, il est nommé Ambassadeur en Suède, poste qu’il ne rejoindra jamais. En 1821 il est nommé Ambassadeur à Berlin, puis l’année suivante Ambassadeur à Londres. Il atteint le sommet de sa carrière diplomatique, lorsqu’il est nommé Ministre des Affaires Étrangères de 1822 à 1824. Il achève celle-ci comme Ambassadeur à Rome en 1828.

Ce petit livre d’Agnès Kettler est très agréable à lire et l’iconographie soignée le classe dans la catégorie des beaux livres. Cette iconographie qui provient des  Archives du  Ministère des Affaires étrangères est constituée de portraits de personnages en relation avec Chateaubriand et surtout de facsimilés de notes diplomatiques de l’écrivain. Chateaubriand accordait une grande importance à ces notes et prenait  grand soin de leur rédaction.  Préfacé par Jean-Yves Le Drian – ancien Ministre des affaires étrangères et ancien maire de Lorient, édité par les Presses Universitaires de Rennes, c’est la Bretagne qui rend hommage à un de ses enfants qui, ne l’oublions pas, repose sur l’îlot du Grand Bé, face à Saint-Malo.

CV(H) Gérald BONNIER
20/07/2022

Chateaubriand diplomate
Agnès Kettler
Préface de Jean-Yves Le Drian – Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères
Iconographie des archives du  Ministère des Affaires étrangères
Presses Universitaires de Rennes 2022

mots-clés :

Nous contacter

Prix Marine Bravo Zulu
ACORAM

Ecole Militaire-Case Postale D

1 Place Joffre

75700 PARIS SP 07

Email:

Log in