Le tome 2 des "Voyages Immobiles" est maintenant disponible sur la Boutique du Carré

Prix Marine PhotoEntete

Bravo Zulu


L’âge d’eau

En France. L’eau est montée, sans décrue possible. La civilisation s’est déstructurée. Les centres urbains sont entourés de levées. Une bonne partie de la population survit à l’extérieur, sur les terres émergées ou sur des ponts flottants. Face à l’insalubrité de ces modes de vie « hors des digues » et au danger qu’ils représentent, les autorités cherchent à regrouper ces populations. Une famille refuse d’obéir à l’injonction et cherche un lieu émergé où vivre en paix, protégée des mutations de la nature et des hommes.

Benjamin Flao, qui a reçu en 2013 le prix Marine et Océans – ancêtre du prix Marine Bravo Zulu – livre ici un récit d’anticipation aux préoccupations actuelles.

Le scénario puise son essence dans le postulat que nous ne faisons pas grand-chose pour empêcher les évolutions climatiques et que nous serons incapables de faire mieux à l’avenir. L’humanité devra faire face aux conséquences sévères de l’inondation. Après les âges de la pierre taillée et de la pierre polie viendra donc L’âge d’eau. Les personnages ne sont pas sans complexité, avec leurs fêlures et leur sagesse. On regrettera qu’ils s’insèrent dans un propos général sombre, où des îlots d’humanité survivent en liberté face à un Etat qui les inquiète.

Au dessin Benjamin Flao fait mouche. Il y a d’abord les grandes planches, entre aquarelle et gouaches, qui dressent des paysages diurnes comme nocturnes. Et les cases de l’histoire, dont style n’est pas sans rappeler celles de Kililana song, que nous avions tant apprécié il y a neuf ans. Elles prennent le temps du détail, là où d’autres présentent un trait jeté rapidement. La composition est équilibrée, les profondeurs saisissantes et les personnages expressifs. De ce point de vue, c’est assez réussi.

Au final, il y a du mystère dans ce premier tome. Au-delà d’un monde en lutte et d’une vision inquiète de notre quotidien en crue, il est encore difficile de deviner jusqu’où Flao veut nous emmener. Pour toucher terre, il nous faudra attendre la suite de cette étonnante bande dessinée.

CC(R) Jean-Pascal DANNAUD
21/02/2022

Benjamin Flao
L’âge d’eau
Futuropolis, 12 janvier 2022

mots-clés :

Nous contacter

Prix Marine Bravo Zulu
ACORAM

Ecole Militaire-Case Postale D

1 Place Joffre

75700 PARIS SP 07

Email:

Log in