Le tome 2 des "Voyages Immobiles" est maintenant disponible sur la Boutique du Carré

Prix Marine PhotoEntete

Bravo Zulu


Au royaume des glaces – L‘impossible voyage de la Jeannette

Au XIXéme siècle, les pôles restent les dernières « zones blanches » de la carte du monde. La conquête du pôle nord, considéré comme plus accessible que le pôle sud, est le rêve de tous les explorateurs et hommes d’affaires fortunés de l’époque.

James Gordon Bennet, richissime propriétaire du  New York Herald, est en quête de récits sensationnels pour son journal. C’est lui qui déjà avait envoyé Stanley retrouver Livingstone en Afrique. Dès 1877, il s’apprête à financer une expédition dans le grand nord, rachète une ancienne canonnière de la Royale Navy  qu’il baptise Jeannette et place le tout sous le commandement de Georges Washington De Long, un jeune officier de l’US Navy. Influent, il obtient du Congrès des États-Unis que la Marine ait un contrôle total sur l’expédition projetée. Elle est officiellement  l’US Arctic Expedition,   De Long est mis en disponibilité pour diriger celle-ci et lebateaudevient l’USS Jeannette.

La Jeannette quitte San Francisco le 8 juillet 1879 et  franchit le détroit de Behring le 29 août. Dès le 7 septembre, elle est prise dans les glaces et dérive avec la banquise de manière erratique au large de la côte sibérienne. Cette dérive durera jusqu’au 12 juin 1881, date ou écrasée par les glaces elle fera naufrage. Le 18 juin 1881, c’est le départ de la marche de retour, sur la glace, vers le sud et le delta de la Léna. De Long a réparti les 33 hommes de l’expédition en trois équipes autonomes, chacune disposant d’une embarcation. Les hommes sont abattus, les problèmes de santé nombreux et les vivres manquent. Ils atteignent enfin l’eau libre en septembre, mais une tempête disperse les trois embarcations. Celles commandées par Melville, le chef mécanicien et par De Long touchent terre en des points très éloignés, la troisième disparait à tout jamais. Melville est rapidement en contact avec des Iakoutes. De Long, isolé, dépêche en avant 2 hommes qui font la jonction. Fin 1881 les hommes partent vers Iakoutsk, première étape de leur retour par l’Europe, alors que Melville repart vers le nord à la recherche de De long. Il retrouvera les restes de cette équipe en janvier 1882. Le journal de De Long s’arrêtait à la date du 30 octobre 1881.

Conçu à la manière d’un thriller, l’ouvrage restitue les épisodes marquants de la préparation et du déroulement de cette Odyssée moderne, réelle et tragique. Pour composer ce récit poignant, réaliste et passionnant, l’auteur s’est appuyé sur une documentation impressionnante et en particulier la correspondance entre De Long et son épouse Emma.  Hampton Sides rend bien la cohésion et la discipline que De Long faisait régner parmi ses hommes, ainsi que  la confiance qu’il avait dans la  préparation de l’expédition ; Jusqu’au naufrage de la Jeannette,  De Long  nourrissait encore le rêve d’atteindre le pôle situé  à 1100 km. Enfin Hampton Sides restitue magistralement les souffrances endurées par les hommes au cours de la longue et tragique marche sur la glace.

CV(H) Gérald BONNIER
05/09/2021

Au royaume des glaces – L‘impossible voyage de la Jeannette
Hampton Sides
Editions Paulsen 2018
Titre original : In the kingdom of ice. Hampton Sides 2014

mots-clés :

Nous contacter

Prix Marine Bravo Zulu
ACORAM

118 Rue Saint-Dominique

75007 Paris

Email:

Log in