Le tome 2 des "Voyages Immobiles" est maintenant disponible sur la Boutique du Carré

Prix Marine PhotoEntete

Bravo Zulu


La Flotte Fantôme (The Ghost Fleet)

Les deux auteurs de ce ‘techno-thriller’ sont l’un consultant pour US Military, l’autre écrivain spécialiste des questions de défense, collaborateur un temps au Wall Street Journal. Cette mise en scène  -‘Ficint’ : Fiction + Intelligence) story telling – d’un futur conflit (?) entre les USA et la Chine est parue en 2015 aux Etats-Unis où elle a dit-on, fait grand bruit chez les stratèges militaires.

A l’origine, un attentat en Arabie Saoudite neutralise ses puits de pétrole. Cela provoque une hausse exponentielle du précieux carburant qui à son tour provoque une récession économique mondiale. Particulièrement ressentie en Chine, cette crise déclenche de violents troubles sociaux qui sont cruellement réprimés avec pour réaction, un coup d’état balayant le pouvoir communiste pour le remplacer par un Directoire technocratique et nationaliste tout aussi centralisateur.

Les Chinois qui sont à la pointe du progrès dans tous les domaines, ne tardent pas à découvrir un important gisement d’hydrocarbures dans la fosse des Mariannes. Pour sécuriser leur découverte, à l’instar de l’Empire japonais en 1942 qui voulait protéger ses conquêtes dans le Pacifique, les dirigeants chinois décident de neutraliser les Etats-Unis et plus particulièrement l’US Navy, avec l’aide de la Russie.

L’attaque se fait avec occupation de Hawaï et des îles environnantes. Les armes chinoises sont très sophistiquées et innovantes. Le contrôle des communications est total grâce notamment à une surveillance imparable depuis une station spatiale et des moyens de détection infaillibles, capables de débusquer un sous-marin nucléaire jusque dans les grands fonds. Un virus dérègle tous les moyens de défense des Américains. La majeure partie de l’arsenal militaire US est truffée d’électronique dont les puces proviennent essentiellement de Chine et que le Directoire parvient sans mal à contrôler. Plus de GPS, plus de système d’armes (Athéna version sophistiquée du Sigint), plus de satellites-espions. Les forces chinoises et russes multiplient les raids dévastateurs – les écluses du canal de Panama sont détruites, les porte-avions de l’US Navy sont attaqués et coulés par une horde de missiles de croisière miniatures et de drones ‘intelligents’ qui ne laissent aucune chance à la plus grande marine du monde.

La riposte américaine finit par s’organiser en faisant feu de tout bois et en raclant les fonds de tiroirs, en l’occurrence les navires de la flotte fantôme, cette flotte de réserve composée de navires déclassés et désarmés y compris le prototype Zumwalt et son canon électro-magnétique qui n’a jamais vraiment fonctionné et que de valeureux marins vont s’échiner à remettre en état. Dans le même temps, la résistance à Honolulu porte des coups à l’envahisseur et sème le doute sur l’invincibilité de la plus grande puissance économique mondiale. Un milliardaire australien réussit contre tout attente à détruire la station spatiale chinoise, une technicienne sino-américaine rend opérationnel le fameux canon électromagnétique et le Zumwalt fait route à la rencontre de la flotte chinoise tandis que les Navy Seals reprennent Honolulu avec l’aide non négligeable des résistants locaux. On devine l’issue en happy end.

Construit comme un story-board, l’ouvrage est un mélange de fiction et d’une extrapolation plus ou moins crédible de la géopolitique et des armements actuels, avec des zooms sur le fait que bien que drogués pour décupler leur combativité, les hommes et en l’occurrence les femmes, car une grande place leur est laissée au Panthéon des héros de ce récit, restent des êtres humains qui, avec leurs simples moyens finissent par l’emporter sur la plus extravagante et la plus effrayante technologie.

A lire au soleil en attendant le film à gros budget ou le jeu électronique tous deux sous-jacents de chacune des quatre cents pages de ce livre.

CF(H) Alain M. BRIERE
19/07/2021

La Flotte Fantôme. (The Ghost Fleet)
P.W. Singer & Auguste Cole
Buchet-Chastel

mots-clés :

Nous contacter

Prix Marine Bravo Zulu
ACORAM

118 Rue Saint-Dominique

75007 Paris

Email:

Log in