Le tome 2 des "Voyages Immobiles" est maintenant disponible sur la Boutique du Carré

Prix Marine PhotoEntete

Bravo Zulu


Hommes des tempêtes

Comme un vol de gerfauts hors du charnier natal,

De Palos, de Moguer, routiers et capitaines
Partaient, ivres d’un rêve héroïque et brutal.
Ils allaient conquérir le fabuleux métal
Que Cipango mûrit dans ses mines lointaines…

Des Polonais, des Portugais,
Des Bretons aussi, et d’autres encore.  
Ils ne parlent pas la même langue. Ils exercent des métiers différents.
Ils sont enfermés, dans une communication appauvrie,  comme en taule.
Ils sont allés conquérir le fabuleux Merlan bleu que l’Atlantique nord, recèle dans ses profondeurs , avant le transformer en surimi.
Deux mois, passés à filmer, à bord du dernier grand  chalutier français, vétéran des Terre-Neuvas, la mer, le ciel, la tempête,  le bateau, des hommes.
Des hommes surtout, Pas forcément des amis, une bande de gars liés par l’éloignement et la nécessité de travailler ensemble pour remplir la cale.
Des hommes, Venus de temps révolus.
Deux mois à partager leur solitude, Loin de la dégradante obligation d’être de notre temps.
Deux mois à tenter de les amadouer et parfois à parvenir à les confesser.
Deux mois pour les reconnaître, Trop grands pour la vie à terre.
Deux mois pour découvrir aussi la stupéfiante capacité d’adaptation du corps humain.

Un reportage authentique.
Une écriture, claire,  presque classique, comme lorsque le Certif  n’était obtenu qu’après avoir réussi sans faute dictées et analyses grammaticales.

Une écriture qui fait,  toutefois, place aux pratiques de notre temps, comme à celles de ces hommes, comme aussi au parler marin.

On pense au Typhon de J. Conrad, mais aussi à la Condition humaine d’André Malraux, ou encore au Désert des Tartares de Dino Buzzati, ou encore à Joseph Kessel, à Jean Larteguy et quelques autres qui dérangent.

Ceux qui ont aimé ces auteurs-là, auront vu et revu le Crabe Tambour de Pierre Schoendoerffer. Ceux-là aimeront. Aux autres, ne soyez pas timides, vous ne serez pas déçus.

P.S. Ne pas confondre avec Le Grand métier de Jean Recher, c’est autre chose, ce sont des mémoires.

CV(H) Hubert MICHEA
30/06/2021

Hommes des tempêtes
Frédéric Brunnquell
Editions Grasset

Voir également la recension du CF(H) Philippe BEAUCHESNE

mots-clés :

Nous contacter

Prix Marine Bravo Zulu
ACORAM

118 Rue Saint-Dominique

75007 Paris

Email:

Log in