Le tome 2 des "Voyages Immobiles" est maintenant disponible sur la Boutique du Carré

Prix Marine PhotoEntete

Bravo Zulu


Les fils du pêcheur

Les fils du pêcheur, ce sont le narrateur, Julien et Clément. Le pêcheur, leur père, Jean, a construit son bateau, son outil de travail, un coquillier, l’Ar c’hwill, pour faire de la pêche côtière. Car depuis qu’il a fondé une famille, il a renoncé à la pêche hauturière. Tous habitent dans les terres, en Argoat, et tous les jours il part pour sa pêche. Mais lors d’un mauvais coup de vent, l’Ar c’hwill coule. On retrouve vivant Khalid, le matelot sénégalais, mais Jean a disparu.

Au début du récit, le narrateur est lui-même père de famille et sa fille est née le jour du naufrage. Il raconte la vie de leur famille, leur vie avant et leur vie après. Il évoque ses souvenirs d’enfance, la jeunesse de son père, le service de celui-ci dans la marine, sa rencontre avec leur mère, leurs virées à Brest quand ils étaient enfants, leur maison de famille, les merveilles de l’enfance avec les rites familiaux, les chansons partagées, viennent ensuite les choix et l’âge adulte, parfois l’incompréhension.

Puis il raconte le désarroi, les funérailles en pleine mer, un bouquet au milieu des flots et il s’interroge sur ce père : il y avait les jours où il l’aimait et les jours où il le haïssait. Pourquoi ? Pour rien ou pour pas grand-chose, pour ce qu’il faisait ou ce qu’il n’avait pas fait, ce qu’il lui avait dit ou ce qu’il ne lui avait pas dit. Il était entier et généreux, soucieux de sa famille, mais parfois distant, rude et difficile à comprendre. Et les frères s’interrogent : était-il vraiment heureux ? Aucun d’eux ne sait exprimer d’où venait le décalage qu’ils sentaient en lui. Il faudra une rencontre inattendue pour bouleverser tous les souvenirs et jeter une ultime lumière sur ce père à la fois proche et lointain.

Dans une ambiance maritime agréablement rendue et où le lecteur est à son aise, Gregory Nicolas, écrivain né en Bretagne, nous raconte très simplement cette histoire où chacun trace son chemin en essayant de créer des liens indestructibles et de les préserver dans le temps, même lorsque les événements sont plus puissants que les hommes.

LV(H) Bruno LEUBA
21/06/2021

LES FILS DU PECHEUR
Grégory Nicolas
Editions Les Escales

Voir également la recension du CF(H) Philippe BEAUCHESNE

mots-clés :

Nous contacter

Prix Marine Bravo Zulu
ACORAM

118 Rue Saint-Dominique

75007 Paris

Email:

Log in