Le tome 2 des "Voyages Immobiles" est maintenant disponible sur la Boutique du Carré

Prix Marine PhotoEntete

Bravo Zulu


James Cook, tome 1, L’appel du Pacifique

James Cook est la figure classique du navigateur-explorateur du XVIIIe siècle. Très jeune pris par la mer, il commence sa carrière de marin dans la marchande où il fait ses classes. Il finit par s’engager en 1755 dans la Royal Navy pour avoir accès à de plus grands horizons. Il participe à la guerre de Sept Ans en Amérique entre 1758 et 1763. Il monte rapidement les échelons et se voit confier le commandement de l’HMB (His Majesty’s Bark) Endeavour afin de faire son premier voyage dans le Pacifique.

 C’est cette histoire que raconte la première partie de cette BD. Entremêlant les épisodes de cette première partie de vie, ce qui peut prêter à confusion, on découvre un homme volontaire et ambitieux prêt à aller au-delà du danger pour faire avancer la science. Cook est aussi un cartographe de premier ordre. Loin des ambitieux ne pensant qu’à eux-mêmes, Cook avait mis en pratique les conseils des médecins sur la santé des équipages. Pour lutter contre le scorbut, il avait embarqué à bord de la choucroute et des citrons.

Ce premier voyage va permettre de reconnaître les côtes de la Nouvelle-Zélande et de l’Australie. Cook y baptisera notamment le site de Botany Bay. La Pérouse y fera escale en 1788 alors qu’une colonie anglaise venait de s’y installer. Cook va dresser les cartes des lieux découverts, inédits pour la plupart.

Point positif, un cahier donne l’arrière-plan historique au lecteur curieux. Cependant, cette BD présente quelques défauts. Comme d’habitude, la connaissance des grades n’est pas maîtrisée. À la décharge des auteurs, il faut dire que ce n’est pas simple, la hiérarchie navale anglaise de la fin du XVIIIe siècle n’étant pas la même qu’à notre époque. Plus ennuyeux, page 13, une nef ! Il s’agit d’un bateau médiéval qui va être supplanté par la flûte au XVIIe siècle. Les auteurs ont sans doute voulu représenter cette dernière, mais la proue est trop caractéristique et ne ressemble pas à celui des flûtes du XVIIIe siècle. C’est un peu dommage qu’un ouvrage qui se veut historique comporte une erreur si flagrante.

CC(R)  Lionel DUHAULT
24/03/2021

James Cook, tome 1, L’appel du Pacifique
LF Bollee et Federico Nardo
Glénat, collection Explora, 2020

Voir également la recension du CC(R) Jean-Pascal DANNAUD

mots-clés :

Nous contacter

Prix Marine Bravo Zulu
ACORAM

118 Rue Saint-Dominique

75007 Paris

Email:

Log in