Retrouvez Les voyages immobiles – Rêveries en confinement, textes proposés par le comité de lecture du prix Marine BZ Cliquez ici pour accéder à la page

Prix Marine PhotoEntete

Bravo Zulu


L’Aigle des Mers – Intégrale

Philippe Thibault est spécialiste des aventures en deux tomes qui sont ensuite combinés en un seul ouvrage : l’intégrale. Mis à part ce travers commercial, il demeure un passionné d’Histoire et se plaît à en raconter les histoires en découpant ses scenarios à la manière d’un script cinématographique avec de fréquents flash-backs entremêlés d’épisodes dramatiques et de suspense. Toutefois, l’emploi fréquent de “mon capitaine” à bord des navires militaires choquera certainement les plus puristes d’entre nous.

Cette fois-ci, il s’est inspiré des aventures du comte Felix von Luckner, gentleman corsaire allemand qui pendant la première guerre mondiale, a coursé les navires marchands des nations alliées pour perturber leur ravitaillement. Corsaire alors que la guerre de course était interdite depuis 1856, gentleman car il mettait un point d’honneur à envoyer les navires par le fond en faisant le moins de victimes possibles.

Le comte Hugo von Krüger commande le trois-mâts barque allemand Seeadler qui devient Irma sous pavillon norvégien pour mieux attaquer, principalement en Atlantique Sud, les cargos chargés pour la plupart de salpêtre, composant utile à la fabrication d’explosifs.

En 1916, l’Irma arraisonne et coule le voilier français Antonin.  Ses passagers se retrouvent prisonniers à bord du Seeadler. Parmi eux, l’armateur de Luynes et sa fille Pénélope dont bien entendu Hugo tombera amoureux.

Le Seeadler est poursuivi par la canonnière anglaise HMS Avenger tandis qu’à son bord avorte une mutinerie dirigée par de Luynes. Le drame se fait cornélien, la fille est amenée à défendre le geôlier de son père !

Un franchissement périlleux du Cap Horn permet au Seeadler de trouver refuge dans le vaste océan Pacifique. Arraisonnement de quelques cargos pour ne pas perdre la main, et échouage sur l’atoll sous le vent Mopelia où il fonde une colonie germano-américaine qui vit en paix. L’épopée à la Robinson Crusoé ne dure guère, Pénélope est séparée d’Hugo et suivra un photographe aux USA. Son précédent amant finira en prison en Australie avant de regagner l’Europe et sans montrer de la sympathie pour la cause nazie. L’aventure est loin d’être linéaire, elle est émaillée d’incidents, de rencontres sensuelles, de batailles, d’énigmes et de moments de bravoure.

Sans le talent d’Enea Riboudi, l’album demeurerait distrayant mais sans plus. Le talent du dessinateur italien donne de l’épaisseur au récit et de la flamboyance à l’histoire. Illustrateur depuis plus d’une décennie à la revue italienne de voile Bolina, passionné de la chose marine il dessine les navires avec justesse, précision et panache. Volontairement provocateur, ses mises en scène de femmes sont érotiques à souhait et certains portraits ne seraient pas désavoués par Gustave Courbet !! Ses planches à la fin de l’album, ont un petit air ‘Hugo Pratt.’ bien sympathique. Une postface de Jean—Yves Delitte, Peintre Officiel de la Marine Belge et fin connaisseur de grandes batailles navales, ajoute à l’intérêt de l’album.

CF(H) Alain M. BRIERE
06/01/2021

L’Aigle des Mers – Intégrale
Philippe Thirault & Enea Riboldi
Les Humanoïdes Associés

Voir également la recension du LV(H) Dominique RENIE

mots-clés :

Nous contacter

Prix Marine Bravo Zulu
ACORAM - Siège

86 rue d’Amsterdam

75009 Paris

Email:

Log in