Le tome 2 des "Voyages Immobiles" est maintenant disponible sur la Boutique du Carré

Prix Marine PhotoEntete

Bravo Zulu


L’Aigle des Mers – Intégrale

Après être paru en deux tomes en 2018 et 2019, l’intégrale de L’Aigle des Mers que vient de publier Les Humanoïdes Associés nous permet maintenant de profiter de la totalité du récit en un seul volume.

Il s’agit d’une histoire extraordinaire mais parfaitement historique : l’odyssée du SMS Seeadler (qui se traduit aigle des mers en français). Ce trois-mâts carré construit en Ecosse opérait comme cargo pour un armateur américain lorsqu’il fut capturé par les Allemands en juin 1915. Il fut alors doté d’un moteur, de 2 canons, de 2 mitrailleuses lourdes et de 2 tubes lance-torpilles et, armé par un équipage de la Marine impériale, opéra comme bateau-piège en Atlantique et dans le Pacifique. Il s’agissait pour lui de perturber l’approvisionnement des alliés. En moins d’un an d’opérations, son palmarès est éloquent : 16 bâtiments pour un total de plus de 30 000 tonnes de marchandises.

Pour notre plus grand plaisir, le scénariste Philippe Thirault a légèrement brodé autour de cet épisode oublié de la Première Guerre mondiale. Nous participons ainsi, comme si nous étions à bord, à la capture de plusieurs navires marchands et au jeu de cache-cache avec un croiseur britannique. Le rythme de l’action est haletant : mutinerie des prisonniers, passage laborieux du cap Horn, navigation dans les glaces, échouement sur un récif provoqué par un tsunami… Pour les besoins du scénario, les navires marchands abritent à l’occasion l’une ou l’autre ravissante jeune femme qui tomberont sous le charme du commandant allemand ou de l’un de ses officiers.

Ce roman passionnant est brillamment servi par le dessinateur Enea Riboldi. Comme on pouvait s’y attendre de la part d’un marin passionné de navigation à voile, les scènes maritimes sont splendides et le rendu des bateaux est d’une remarquable précision. Mais les talents du dessinateur ne s’arrêtent pas là : il est très doué pour représenter les chevaux et, surtout, le corps des femmes.

Une fort intéressante postface de Jean-Yves Delitte rappelle le contexte historique qui sert de cadre au roman et met en perspective les diverses manières de faire la guerre sur mer.

Bref, un bel ouvrage d’une lecture fort plaisante.

LV(H) Dominique RENIE
21/12/2020

L’Aigle des Mers – Intégrale
Philippe Thirault & Enea Riboldi
Les Humanoïdes Associés

Voir également la recension du CF(H) Alain M. BRIERE

mots-clés :

Nous contacter

Prix Marine Bravo Zulu
ACORAM

118 Rue Saint-Dominique

75007 Paris

Email:

Log in