Retrouvez Les voyages immobiles – Rêveries en confinement, textes proposés par le comité de lecture du prix Marine BZ Cliquez ici pour accéder à la page

Prix Marine PhotoEntete

Bravo Zulu


Fortunes de mer, sirènes coloniales

Cet ouvrage se veut une approche historique sur le temps long (sur près de quatre siècles !) des échanges commerciaux et des systèmes coloniaux français. Il s’agit d’une gageure à n’en pas douter pour un historien. Cependant, Olivier Grenouilleau, en digne successeur de Braudel, y parvient assurément.

L’auteur s’appuie sur différents articles qu’il a publiés auparavant en les retravaillant afin d’assurer une cohésion d’ensemble et en mettant à jour les données. Au temps long, il ajoute les méthodes de l’histoire globale et l’analyse systémique qui permettent d’éviter les faux-semblants.

Le livre est divisé en trois parties. La première aborde les débuts et le développement du commerce colonial. En particulier, un chapitre compare les différents types de colonisation mis en place par les puissances européennes. La deuxième parle du XVIIIe siècle en abordant les débuts de la traite négrière, dont l’auteur est un spécialiste, en le replaçant dans le contexte général. La dernière partie aborde le XIXe et le XXe siècle en allant jusqu’à la décolonisation. Le dernier chapitre en particulier conclut que la décolonisation était nécessaire, car le maintien des colonies était devenu nuisible aux intérêts diplomatiques et financiers de la France. Ce qu’avait parfaitement compris le général de Gaulle, à la différence de nombreux politiques de tous bords.

Au passage, l’auteur balaye certaines idées reçues comme le retard français dans le commerce extérieur au XVIIe – XVIIIe siècle. On remarque aussi la forte présence de l’État, à la fois souhaitée et honnie par les différents acteurs à toutes époques. Un trait de mentalité française encore bien visible de nos jours.

Un seul regret peut-être, il faut bien une petite critique, l’absence d’une bibliographie qui aurait permis d’aller plus loin sur certains sujets au lecteur curieux. Il est d’une lecture agréable sans notes de bas de page pesantes. Il aborde des sujets peu étudiés et ouvre des perspectives de recherche pour l’avenir. Voici donc un livre nécessaire car il permet d’avoir une perspective sur le temps long révélant les mouvements profonds qui traversent l’Histoire jusqu’à aujourd’hui.

CC(R) Lionel DUHAULT
28/07/2020

Fortunes de mer, sirènes coloniales
XVIIe – XXe Siècles
Olivier Grenouilleau
CNRS éditions

mots-clés :

Nous contacter

Prix Marine Bravo Zulu
ACORAM - Siège

86 rue d’Amsterdam

75009 Paris

Email:

Log in