Retrouvez Les voyages immobiles – Rêveries en confinement, textes proposés par le comité de lecture du prix Marine BZ Cliquez ici pour accéder à la page

Prix Marine PhotoEntete

Bravo Zulu


La mer nourricière

A la suite d’un colloque organisé en janvier 2018 dans une École de l’Excellence à la Française, l’ouvrage les éminents auteurs Alain Piossec et Jean Robert Pitte permet aux lecteurs de s’imprégner d’économie, d’histoire, de géographie, de stratégie politique sur le référentiel qu’est la MER et, en annexes, ses ressources.

Etayé par une recherche bibliographique riche et complète, leur choix – audacieux et inhabituel – est de faire s’exprimer un parterre de personnalités universitaires françaises et européennes, chercheurs, spécialistes de la mer, syndicats et ONG.

Certains trouveront réponses à leurs interrogations, à leurs critiques et aboutiront tout simplement à l’angoissante question : dans un futur proche, le poisson figurera-t-il sur les cartes des restaurateurs et sur nos tables

En contrepoint du réalisme des chiffres, de la réalité économique en Asie et en Chine, des déclarations gouvernementales, des avis partagés entre pécheurs, industriels et scientifiques, les auteurs nous offrent des distractions historiques qui ravivent notre patrimoine culturel immatériel.

Ils nous rappellent que Louis XIV avait du mal à modérer son appétit pour le poisson, que Vatel au 17ème siècle est passé à la postérité pour s’être suicidé pendant une réception alors que la livraison de la pêche du jour avait du retard, que Chardin reprendra les codes catholiques du jeûne dans ses peintures de natures mortes et que la sardine – devenue un plat de luxe avec les conserves de poisson Rodel – aura subi au début du 19ème siècle une longue descente aux enfers heureusement terminée, car maintenant avec la morue elle a trouvé sa place dans tous les foyers. L’histoire culinaire, avec le partage des recettes venues du monde entier constitue une part bien sympathique de l’ouvrage.

Les actes de ce colloque permettent, comme le dit le chef cuisinier d’un restaurant parisien, de réunir « deux mondes qui tout en se respectant ne se côtoient pas ». Cette conclusion semble vraisemblable mais au regard des intérêts financiers des États, des guerres territoriales et maritimes, aurons-nous le temps nécessaire pour nous tendre la main ? Somme toute, on reste sur sa faim…

CC(RCIT) Martine MICHEL-DEBERGHES
19/02/2020

La mer nourricière
sous le direction d’Alain Piossec et Jean Robert Pitte
CNRS Editions

Voir également la recension du CV(R) Marc LEVATOIS

mots-clés :

Nous contacter

Prix Marine Bravo Zulu
ACORAM - Siège

86 rue d’Amsterdam

75009 Paris

Email:

Log in