Les lauréats 2019 du prix littéraire PhotoEntete Bravo Zulu sont en ligne ! Cliquez ici pour accéder à la page

Prix Marine PhotoEntete

Bravo Zulu


Errances

La Sibérie est encore de nos jours un territoire immense, inhospitalier et difficile d’accès. Au début du 18ème siècle, sa partie orientale était encore inexplorée. Le Tsar Pierre 1er en 1734 puis l’impératrice Anna Ivanovna en 1732 ordonnèrent chacun une expédition. Elles furent confiées l’une et l’autre à Vitus Béring (1681-1741), un officier de marine danois au service de la Russie. Et c’est l’épopée de celui-ci que nous relate cet ouvrage.

Les ordres de Pierre 1er étaient de cartographier les confins de l’empire et de tenter de découvrir si le pays qui se trouvait au nord était une partie de l’Amérique. Ils devaient aussi vérifier les connaissances sur les populations et les ressources de la Sibérie, ainsi que sur l’état des routes en particulier entre Irkoutsk et Okhotsk.

Pour la seconde expédition, les ordres étaient encore plus ambitieux, puisqu’ils devaient parcourir les rivages depuis Arkhangelsk, puis, par mer aller vers les iles Kouriles, la mer d’Okhotsk et le Japon d’une part, vers le nord et l’Amérique d’autre part. Ils devaient explorer les régions intérieures de la Sibérie et partout où ils séjourneraient, bâtir des hangars, établir des relais postaux, introduire l’élevage et commercer avec les populations.

Béring avait déjà l’expérience des voyages longs et éprouvants par ses navigations de jeunesse en Océan Indien. La première expédition dura cinq ans et permit de reconnaitre le détroit entre l’Asie et l’Amérique, qui sera baptisé plus tard détroit de Béring. La seconde dura pour lui 8 ans, car il décédera au retour vers le Kamtchatka, dans une île qui porte aujourd’hui son nom. Cette expédition permit de toucher les côtes américaines et japonaises. Olivier Remaud nous décrit l’épopée de Béring par petites touches, à la manière des impressionnistes. En procédant de cette manière, il évite de produire une chronologie des évènements et nous fait découvrir la psychologie de Béring, la place tenue par son épouse et, pour cet homme d’action et d’aventure, l’ennui que lui inspirait la bureaucratie de Saint Pétersbourg.

CV(H) Gérald BONNIER
09/10/2019

Errances
Olivier Remaud
Editions Paulsen

Voir également la recension du CF(H) Jean-Paul BILLOT et du CV(R) Marc LEVATOIS

mots-clés :

Nous contacter

Prix Marine Bravo Zulu
ACORAM - Siège
86, rue d'Amsterdam
75009 Paris

Tel: +33 (0)1 40 16 25 45

Email:

Log in