Les lauréats 2018 du prix littéraire PhotoEntete Bravo Zulu sont en ligne ! Cliquez ici pour accéder à la page

Prix Marine PhotoEntete

Bravo Zulu


L’Etoile au soleil de minuit

Anne Smith est peintre officielle de la Marine, c’est une des quatre femmes de cette vénérable institution qui comprend plus de quarante membres, dont vingt agréés

Anglaise – elle est née à Londres – et « venue en France pour un week-end » il y a une trentaine d’années, elle n’en est pas repartie : la France, plus particulièrement la Bretagne et le Finistère, l’ont adoptée. Devenue française, nommée peintre officiel de la marine (POM) en 2005, désormais titulaire, Anne Smith peint la mer, les côtes, les bateaux, les « travailleurs » de la mer et des ports. « Bateau-stoppeuse » et animée d’une grande curiosité, elle souhaitait mettre en valeur la navigation à la voile, moins polluante. « S’il vous plaît, juste quelques jours à bord d’une des deux goélettes de la marine nationale » ! Elle va être servie puisque ce sont plus de deux mois (trois à quatre initialement prévus) qu’elle va passer à bord de l’Etoile, en route pour le Cercle Polaire, les îles Féroé, l’Islande et le Groenland ! Sa déception sera grande de ne pouvoir, à cause de la météo, aborder la grande île : un peu tôt pour la saison. Elle ne fera qu’effleurer, en Islande, le Cercle Polaire.

C’est cette expérience qu’elle décrit dans son livre, s’attachant tour à tour aux marins (dont plusieurs femmes) qu’elle peint, avec empathie et humour, au bateau, à la mer, aux paysages et aux pays visités et à leurs habitants. Et bien sûr à sa place à bord : elle va peindre certes, mais aussi participer aux quarts, aux manœuvres, aux bons et moins bons moments de la vie sur les goélettes. Tout est dans le ressenti plus que dans la description fidèle, à l’exception d’un virement lof pour lof bien détaillé ! La chronologie n’est qu’en filigrane. Tantôt les souvenirs personnels prennent le pas sur la navigation, tantôt ce sont les habitants des Féroé, grands massacreurs de globicéphales, qui sont montrés du doigt, avant que l’on ne revienne à quelques scènes de la vie à bord de l’Etoile. Mais la mer et son spectacle ne sont jamais très loin. Le livre est ponctué de peintures – essentiellement des gouaches – de paysages, de ciels tourmentés et de marins. La fin est plus protocolaire, qui rappelle le rôle des peintres de la marine et la démarche pour en faire partie.

CV(H) Jean FOSSATI
07/09/2019

L’Etoile au soleil de minuit
Anne Smith
Editions Ouest-France

Voir également la recension du CC(R) Jean-Pascal DANNAUD

mots-clés :

Nous contacter

Prix Marine Bravo Zulu
ACORAM - Siège
86, rue d'Amsterdam
75009 Paris

Tel: +33 (0)1 40 16 25 45

Email: contact@acoram.fr

Log in