Les lauréats 2018 du prix littéraire PhotoEntete Bravo Zulu sont en ligne ! Cliquez ici pour accéder à la page

Prix Marine PhotoEntete

Bravo Zulu


Les grandes batailles navales : Texel et Midway

Avec ces deux nouveaux tomes, Jean-Yves Delitte nous fait faire un voyage dans le temps entre des combats navals classiques de la fin du XVIIème siècle et la révolution des combats aéronavals apportée par le développement de l’aéronautique militaire lors de la première puis de la deuxième guerre mondiale.

Pour Texel, Jean-Yves Delitte est seul à la manœuvre au scenario et au dessin et nous offre quelques superbes tableaux de vaisseaux à quai, évoluant en pleine mer ou en plein combat naval, sur des doubles pages.

Nous sommes en 1694, la France souffre de la famine, de la spéculation sur le blé et de la guerre que lui livrent les nombreux pays ligués contre le Royaume de France suite aux désirs de conquête de Louis XIV.

Un roturier, corsaire d’origine flamande, Jan Bart (ou Baert) va ainsi être promu chef d’escadre de la Marine Royale contrairement aux usages de cette époque et chargé par le roi d’une mission secrète afin d’assurer le ravitaillement en blé de la France. La cargaison ayant été amarinée par les Hollandais, Jan Bart aura l’occasion de mener et gagner la fameuse bataille de Texel avant de mourir quelques années plus tard de pleurésie à une cinquantaine d’années, après avoir été anobli. Quelques petites histoires dans l’histoire nous dressent un tableau de la situation de l’époque tant social (pauvreté, contraste entre les nobles et le peuple, forte mortalité infantile…) que politique (guerre entre les courtisans, complots…).

Pour Midway, Jean-Yves Delitte retrouve Giuseppe Baiguera dessinateur italien de BD, enseignant à l’école internationale de BD de Brescia qui avait déjà pris en charge le dessin pour la bataille de Tsushima en 2017.

Nous faisons un bond de 150 ans et nous retrouvons en décembre 1941, juste après l’attaque de Pearl Harbor par les japonais, pour suivre quatre jeunes pilotes de l’aéronavale américaine dans leur vie quotidienne en fonction de leurs affectations diverses (base classique pour l’un, porte-avions pour deux autres, base avancée et perdue de Midway pour le dernier) ainsi que deux jeunes matelots japonais aux avis fort différents  (foi totale en l’empereur pour l’un, doute total pour l’autre voyant tout sous le jour de la propagande).

Avec l’avancée phénoménale de l’aviation et les premiers porte-avions, en 1942, la guerre navale se remporte d’abord par la maîtrise du ciel comme vient de le démontrer, aux dépends des américains, l’attaque de Pearl Harbour,. La bataille de Midway décrite dans ce tome va à nouveau parfaitement illustrer cette nouvelle guerre aéronavale : au matin du 4 juin 1942 les japonais semblent emportés la victoire contre les américains, au soir du même jour ils seront vaincus n’ayant su maitriser le ciel malgré leur supériorité en terme de nombre de bâtiments.

Muriel Joyeux
Membre du comité de lecture.
25/01/2019

Les grandes batailles navales
Editions Glénat / Musée national de la Marine
Texel
Jean-Yves Delitte
Midway
Jean-Yves Delitte – Giuseppe Baiguera




mots-clés :

Nous contacter

Prix Marine Bravo Zulu
ACORAM - Siège
86, rue d'Amsterdam
75009 Paris

Tel: +33 (0)1 40 16 25 45

Email: contact@acoram.fr

Log in