Les lauréats 2018 du prix littéraire PhotoEntete Bravo Zulu sont en ligne ! Cliquez ici pour accéder à la page

Prix Marine PhotoEntete

Bravo Zulu


Capitaine

Le 24 mars 1941, le Capitaine Paul Lemerle, un cargo sommairement aménagé pour le transport de passagers, quittait Marseille à destination des Amériques. A son bord environ 250 personnes, « racaille » indésirable pour le régime de Vichy et pire encore pour les Nazis. Ce groupe très hétérogène, comprenait des socialistes allemands, des républicains espagnols (femmes et enfants seulement, les hommes valides n’ayant pas été autorisés à quitter la France en vertu d’accords entre Pétain et Franco), des juifs, des communistes et une poignée d’artistes, d’intellectuels et d’industriels. Le voyage se terminera en Martinique où ils seront internés avant de pouvoir rejoindre Cuba, le Mexique, Porto Rico, Saint Domingue ou les Etats Unis.

L’auteur a consulté les documents administratifs, lu les ouvrages consacrés à l’expédition, recueilli des témoignages et des photographies. Il nous présente, comme une série d’instantanés, les différents épisodes du voyage, les escales, l’état d’esprit et les espoirs souvent déçus de ceux qui préfèrent le terme d’expatriés à celui de réfugiés.

Dans ce récit, le lecteur croise nombre de personnalités. André Breton et Claude Lévi Strauss sont du voyage et leurs écrits ont beaucoup inspiré l’auteur (on relira avec beaucoup d’intérêt le premier chapitre de Tristes tropiques). D’autres aperçoivent le Capitaine  Paul Lemerle de loin, comme Simone Weil à Marseille et Albert Camus à Oran. Jacques Soustelle visite la Martinique à cette époque,  envoyé personnel du Général de Gaulle et de la France Libre dans ce fief vichyssois.

L’auteur cherche à reconstituer l’ambiance très particulière de cette période troublée, où plus personne ne semble rien maitriser et où  nos exilés ne se sentent plus maitres de leur destinée. Mais il est difficile de ressentir ce que l’on n’a pas vécu soi-même et il nous rappelle l’expression empruntée à Leibniz « nous ne saurions connaitre le goût de l’ananas par la relation des voyageurs ».

CV(H) Gérald BONNIER
21/11/20108

 

Capitaine
Adrien Bosc
Editions Stock

 

mots-clés :

Nous contacter

Prix Marine Bravo Zulu
ACORAM - Siège
86, rue d'Amsterdam
75009 Paris

Tel: +33 (0)1 40 16 25 45

Email: contact@acoram.fr

Log in