Les lauréats 2019 du prix littéraire PhotoEntete Bravo Zulu sont en ligne ! Cliquez ici pour accéder à la page

Prix Marine PhotoEntete

Bravo Zulu


Théodore Poussin, tome 13, Le dernier voyage de l’Amok

Dépossédé de son île et de sa plantation de cocotiers par le capitaine Crabb au tome précédent (Les jalousies), Théodore Poussin n’a pas dit son dernier mot. Depuis les bas-fonds de Singapour, sans un sou, il prépare sa revanche. Aidé de l’ineffable Novembre et de quelques amis fidèles, Théodore ne pense qu’à prendre la mer pour rejoindre l’île, y débarquer et se débarrasser des pirates qui l’occupent. Le baroudeur parvient à acheter un voilier, qu’il rebaptise l’Amok, et à enrôler un équipage. L’aventure commence à peine…

Après treize ans d’absence, Théodore Poussin reprend enfin la mer dans le dernier voyage de l’Amok. Dupuis avait bien préparé son retour en rééditant les douze albums précédents dans une nouvelle et belle collection. Il aura fallu trois ans et demi à Franck Le Gall pour faire revivre son personnage fétiche inspiré d’un de ses aïeuls, mar-mar et bourlingueur.

Le scénario, riche de rebondissements, installe le héros à la place qui est sa marque, à la fois acteur et observateur de sa propre histoire. Homme d’action, un brin philosophe, courageux, maître de lui, capable d’autodérision et d’ironie, il est au cœur des événements tout en sachant se mettre en retrait lorsque la situation l’exige. Mystérieux toujours, quoique moins que son acolyte. Un personnage, en somme !

Au dessin, Franck Le Gall a complexifié son trait. Pour ceux qui liront ou reliront la série, il faut dire que le style de l’auteur a, volume après volume, toujours évolué : on n’est donc plus dérouté au treizième opus. Tout de même, Théodore Poussin a toujours son visage rond et ses lunettes à reflets, Crabb sa balafre et Novembre sa mèche rebelle. Et le reflet de la belle Aro Satoe dans son miroir vaut mille fois la valeur des armes qu’elle cède au héros. Peut-être parce qu’elle cède plus… On appréciera aussi le représentation des navires, schooner, jonques et bateaux de pêche traditionnels.

Le dernier voyage de l’Amok renoue avec l’essence de la série, les tribulations dans le décor des années 30, l’exotisme aux confins de l’Asie, le voyage enfin. C’est pourquoi il est urgent de le découvrir.

CC(R) Jean-Pascal DANNAUD
16/07/2018

 

Franck Le Gall
Théodore Poussin, tome 13, Le dernier voyage de l’Amok
Dupuis – avril 2018

Voir aussi la recension du CF(H) Alain M. BRIERE

mots-clés :

Nous contacter

Prix Marine Bravo Zulu
ACORAM - Siège
86, rue d'Amsterdam
75009 Paris

Tel: +33 (0)1 40 16 25 45

Email:

Log in