Les lauréats 2018 du prix littéraire PhotoEntete Bravo Zulu sont en ligne ! Cliquez ici pour accéder à la page

Prix Marine PhotoEntete

Bravo Zulu


La Grande Guerre en Méditerranée

L’enfer n’était pas seulement sur terre avec ses cruels combats dans la boue des tranchées et sous la pluie des obus tirés de part et d’autre, l’enfer était aussi sur mer.

Les Alliances s’opposent aux Ententes, l’imbroglio entre grandes puissances est total et l’allumette frottée par un terroriste serbe à Sarajevo déclenche par ricochets successifs, ce qui deviendra la Grande Guerre et dont les combats meurtriers, se propageront aussi dans toute la Méditerranée.

Les Italiens quittent l’Alliance, les Turcs la rejoignent et aidés de leurs mentors allemands, ils verrouillent les détroits pour empêcher le ravitaillement des Russes, qui ont dégainé les premiers dans ce conflit.

Pour contrôler l’accès à la Mer Noire, les flottes française et anglaise massent des troupes aux abords du Bosphore mais elles se heurtent à une résistance totalement sous-estimée des forces turques. De débarquements désastreux en batailles meurtrières de Gallipoli et des Dardanelles, les pertes sont énormes.

Pour amener les hommes et le matériel depuis les colonies d’Inde, d’Extrême-Orient et d’Afrique du Nord, puis pour des rapatriements souvent pathétiques, on a besoin de paquebots et de cargos qui réquisitionnés, deviennent transport de troupes,navire-hôpital, ou transporteurs de marchandises sensibles.

Ces navires marchands seront les cibles très prisées des U-Boote du Kaiser qui dès 1915, sillonnent impunément ou presque la Méditerranée et s’emploient à torpiller tout ce qui flotte.

L’auteur, après un travail de recherche colossal et grâce à l’accès à des documents inédits, retrace la genèse et les enjeux de ce conflit, en détaillant les forces en présence, les tactiques plus ou moins judicieuses des chefs, le sort des navires utilisés, de leurs commandants et de leurs équipages.

C’est sans conteste un ouvrage de référence qui se lit avec beaucoup d’intérêt mais à petites doses tant il est rempli de faits, de dates, de drames et de noms de ceux qui souvent malgré eux, ont été entraînés dans la plus infernale et la plus meurtrière des guerres : la Première Guerre mondiale qui n’est grande que par le nombre de ses morts.

 

CV(H) Alain M. BRIERE
22/08/2017

 

La Grande Guerre en Méditerranée
CA (2s) Jean-Yves NERZIC
Editions H&D avril 2016

 

Voir aussi la recension du CV(H) Philippe HENRAT

et celle du CF(H) Luc BRENAC

mots-clés :

Nous contacter

Prix Marine Bravo Zulu
ACORAM - Siège
86, rue d'Amsterdam
75009 Paris

Tel: +33 (0)1 40 16 25 45

Email: contact@acoram.fr

Log in