Les lauréats 2018 du prix littéraire PhotoEntete Bravo Zulu sont en ligne ! Cliquez ici pour accéder à la page

Prix Marine PhotoEntete

Bravo Zulu


Histoire universelle de la navigation, T 1, Les découvreurs d’étoiles

Magnifique “beau livre” que tout homme chérissant la mer se doit d’avoir dans sa bibliothèque !

L’amiral Bellec dont on connait les talents de peintre et d’écrivain, nous livre le premier tome de l’histoire grandiose et misérable des relations entre les hommes et l’océan. Superbe ouvrage empli d’érudition, enjolivé par une multitude d’illustrations qui servent à merveille les propos affirmés de l’auteur.

Tout semble avoir commencé avec les civilisations fluviales du Tigre et de l’Euphrate vers 3500 ans avant Jésus-Christ. Une trentaine de siècles plus tard, Aristote démontra que la terre était ronde, trop tôt sans doute pour être cru.
La mer devient un espace d’investigation, un théâtre d’expansion et une voie vers la fortune qui embarque en vrac marins aventureux, philosophes innovateurs, marchands astucieux et savants audacieux.
Les épices, l’encens font l’objet d’expéditions navales qui font avancer l’art de la navigation côtière. Des comptoirs arabes sont fondés en Chine au moment où les Vikings faisaient irruption dans l’histoire européenne.
Cosmographie et cartographie progressent, au Xéme siècle, apparaissent les périples, ancêtres de nos instructions nautiques.
Les observations des hauteurs d’étoiles et notamment de l’étoile polaire pratiquées par les Portugais ne suffisent pas encore à déterminer la position du navire, il faudra attendre la méthode, au XVIème et les instruments, au XVIIéme, pour déterminer la latitude sans trop d’erreurs. Entretemps la navigation reste du grand cabotage, et personne s’aventure sciemment dans l’Océan ténébreux, au delà des colonnes d’Hercule ou à l’ouest de l’Islande.
De fait, c’est en perdant de vue la terre après le Cap Bojador que les Portugais en descendant le long de l’Afrique, inventent sans le savoir la navigation hauturière. Enfin la montre vint et avec elle le calcul de la longitude. On était au XVIIIéme siècle et pour la première fois, on pouvait enfin se situer sur mer.

L’amiral Bellec louvoie sur cette route maritime, il s’attarde sur le naufrage de Saint Paul, détaille les méthodes de navigation empiriques, analyse le sens marin des polynésiens, retrace l’histoire du navire, celle des pilleurs d’épaves, des balises à feu, des pirates barbaresques, de Magellan le mal aimé, de Colomb le chanceux… la liste est longue, complète, exhaustive, passionnante.

A quand le tome 2 !

CV(H) Alain BRIERE
18/07/2017

 

Histoire universelle de la navigation, T 1, Les découvreurs d’étoiles,
François BELLEC,
Paris, Editions de Monza, octobre 2016, 495 p.

Voir aussi la recension du CV(R) Marc LEVATOIS

Voir également la recension du Tome 2 par le CV(R) Marc LEVATOIS

mots-clés :

Nous contacter

Prix Marine Bravo Zulu
ACORAM - Siège
86, rue d'Amsterdam
75009 Paris

Tel: +33 (0)1 40 16 25 45

Email: contact@acoram.fr

Log in