Les lauréats 2019 du prix littéraire PhotoEntete Bravo Zulu sont en ligne ! Cliquez ici pour accéder à la page

Prix Marine PhotoEntete

Bravo Zulu


Les grandes Batailles Navales : Chesapeake

C’est une excellente idée, de la part de Jean-Yves Delitte et de son éditeur, le grenoblois Glénat, d’avoir créé cette collection sur les grandes batailles navales. Puisse-t-elle donner à nos jeunes le goût d’une Histoire qui ne leur est malheureusement plus guère enseignée dans les programmes de l’Education nationale de nos jours.

Les illustrations sont claires et magnifiques : on ne saurait s’attendre à moins de la part d’un « Peintre officiel de la Marine » Belge et membre titulaire de l’Académie des Arts et Sciences de la Mer !

Le parti pris de l’auteur et illustrateur, dans cette collection, est d’aborder les événements historiques qu’il a choisi de décrire du point de vue du matelot et de la « piétaille » plutôt que de celui des grands commandants et officiers généraux qui ont laissé leurs noms à la postérité. En l’occurrence, cela lui permet vraisemblablement de rendre l’Histoire plus abordable à une jeunesse particulièrement attirée par la bande dessinée mais aussi, comme c’est le cas dans cet album, de détailler mieux les différents aspects de la vie à bord ou en campagne et de les faire plus aisément découvrir au lecteur.

Cet exercice a ses limites pour une compréhension et une mise en perspective de cet événement majeur de l’Histoire de l’indépendance américaine et de la lutte sur mer entre les royaumes de France et d’Angleterre : c’est bien pour cela que l’auteur a eu l’idée de compléter la partie dessinée par un dossier historique qui retrace la genèse, le déroulement et les conséquences de cette cruciale bataille navale « des Caps » et rappelle quels en ont été les acteurs dans chaque camp.

Seule petite ombre de détail mais qui irritera le lecteur au fait des usages de la « Royale », Jean-Yves Delitte met dans la bouche de ses personnages, à plusieurs reprises, l’appellation erronée pour un marin de « mon commandant ». Il semble dommage et quelque peu incroyable qu’un « Peintre officiel de la Marine » Belge  ne sache pas que, dans l’armée de mer française, un officier n’appartient à personne (ce qui devait être encore plus le cas au XVIIIe siècle où il était appelé « Monsieur » par ses subordonnés)…peut-être faudrait-il le lui faire savoir pour ses albums ultérieurs !

 

CF(H) J.M. CHOFFEL
21/05/2017

 

« Les grandes Batailles Navales : Chesapeake »
Jean-Yves Delitte (Auteur et illustrateur)
Glénat

mots-clés :

Nous contacter

Prix Marine Bravo Zulu
ACORAM - Siège
86, rue d'Amsterdam
75009 Paris

Tel: +33 (0)1 40 16 25 45

Email:

Log in