Les lauréats 2018 du prix littéraire PhotoEntete Bravo Zulu sont en ligne ! Cliquez ici pour accéder à la page

Prix Marine PhotoEntete

Bravo Zulu


Antoine-Victor Gaurier, la solitude d’un capitaine au long cours

Un capitaine au long cours…Vous avez ce que c’est ?

Et ce que c’était ?

Et bien, c’était un chef d’entreprise.

Ce serait tout dire, si on oubliait une chose essentielle, à savoir que cela se passait sur mer et, le plus souvent dans des régions, alors peu connues.

Un bateau sous les pieds, des marchandises embarquées, qu’il fallait livrer… à des endroits aux noms lointains.

Un équipage dont il fallait prendre soin, car sans lui l’entreprise ne pouvait être mené à bien.

Loin, seul.
Pas de GPS, pas de téléphone, ni même de radio.
Agir seul, au mieux des intérêts collectifs et parfois contradictoires.
A qui se confier ?
A Dieu peut-être; à l’expérience acquise au cours d’une vie, certainement.

Les doubles des lettres adressée par Antoine-Victor Gaurier, nous font participer à la vie de l’expédition, mais surtout aux soucis du capitaine, tant en ce qui concerne l’état du navire, que celui des marchandises, que de l’équipage, mais encore au sujet d’une famille restée en France.

Le tout sur fond de changement profond du monde.

Tout cela écrit d’une écriture posée, sans rature, sans errance. Pas de machine à écrire ni de papier carbone, et encore moins de fichier en « Word. ». Même les concurrents en course autour du monde, sont liés au reste du monde par des vacations.

Des histoires de « l’ancien temps ?»

L’auteur rappelle, page 176, que le capitaine exerce dans la seconde moitié du dix-neuvième siècle, une époque charnière. «Charnière parce qu’il s’agit d’une rupture avec l’ancien système marchand, charnière parce qu’il s’agit de conquérir de nouveaux espaces.»

Et ça, ce ne sont pas des histoires de l’ancien temps.

Nous les vivons tous les jours Nous percevons la menace.  Ce que nous avons appris, et savons faire, et qui nous fait « vivre » perd de son intérêt tandis que d’autres savoirs se développent.

Saurons-nous et sera-t-il douloureux les acquérir. ?

 

CV(H) H. MICHEA
31/03/2017

Anne Lasserre-Vergne
Antoine-Victor Gaurier
La solitude d’un capitaine au long cours
Editions H&D 2014

mots-clés :

Nous contacter

Prix Marine Bravo Zulu
ACORAM - Siège
86, rue d'Amsterdam
75009 Paris

Tel: +33 (0)1 40 16 25 45

Email: contact@acoram.fr

Log in