Les lauréats 2018 du prix littéraire PhotoEntete Bravo Zulu sont en ligne ! Cliquez ici pour accéder à la page

Prix Marine PhotoEntete

Bravo Zulu


Les chantiers navals du littoral de Bretagne sud 1914 – 2014

CouvertureChantierNavalC’est un Atlas des chantiers navals de Bretagne Atlantique (de la presqu’ile de Crozon, jusqu’à l’estuaire de la Vilaine), que nous propose le Cercle de la Mer de Lorient sous l’impulsion de son président Gustave Vialat.

Plus de 160 chantiers existants entre 1914 et 2014 ont été  inventoriés, depuis l’Arsenal de Lorient, aujourd’hui DCNS, jusqu’aux chantiers artisanaux installés sur les grèves. Un travail d’enquête long et minutieux réalisé par les membres du Cercle de la Mer auprès des chantiers eux-mêmes,  des musées navals de la région, des archives départementales  et des associations maritimes.

Pour chaque chantier sont documentés les évènements et les dates marquantes ; le profil du fondateur, celui du personnel et celui des clients ; les technologies mises en œuvre, l’outillage et les infrastructures.

Le premier chapitre est consacré aux méthodes de travail. D’abord dans les chantiers industriels, spécialisés dans la construction de grands bâtiments en fer, qui  n’ont pas vu leur clientèle fondamentalement changer (la Marine nationale pour Lorient), mais sont passés de l’assemblage riveté à la soudure dans les années 1950,  puis du montage sur cale inclinée à la préfabrication de tranches assemblées ensuite dans un bassin.

Par contre les petits chantiers, domaine des charpentiers bois, ont vécus  de véritables révolutions humaines et technologiques. Le bois a pratiquement disparu pour laisser la place vers les années 1960 aux matériaux composites. Les quelques chantiers bois qui subsistent, ne travaillent plus que pour le patrimoine.

Les bateaux de travail  voisinent aujourd’hui avec ceux de plaisance et les grands voiliers de course au large. La mise en œuvre des matériaux composites, nécessite des  équipements importants  (moules, étuves, bâtiments industriels à ambiance régulée en température et hygrométrie). Les chantiers artisanaux sont devenus des PME.

Dans la première moitié du XXème siècle, il n’y avait pas d’architecte naval et  les formes de carènes étaient définies de manière empirique avec les fameuses demi-coques de chantier,  qui permettaient ensuite de tracer des gabarits. Aujourd’hui l’IAO – Ingénierie Assistée par Ordinateur est utilisée partout, même dans les plus petits chantiers.

Pour le cercle de la mer de Lorient il s’agissait de capter les derniers témoignages de ceux qui ont exercé ou côtoyé les charpentier de marine et les métiers  associés (forgeron, calfat, voilier, gréeur, etc. ). Ce travail a duré trois années et  a reçu le soutien de la Région Bretagne, du Conseil Général du Morbihan, de Lorient Agglo et de la Fondation BPBA.

Le résultat est cet ouvrage, outil  indispensable à tous ceux  qui s’intéressent à l’histoire des hommes, de l’économie et des techniques,  de cette zone littorale de la Bretagne Atlantique.

CV(H) Gérald BONNIER

Les chantiers navals du littoral de Bretagne sud  1914 – 2014
Préface de Jean-Marie Poimboeuf – ancien Président de DCNS
Cercle de la Mer de Lorient
Liv’Editions
Publié le : 20 novembre 2015
ISBN : 978-2-84497-342-9

mots-clés :

Nous contacter

Prix Marine Bravo Zulu
ACORAM - Siège
86, rue d'Amsterdam
75009 Paris

Tel: +33 (0)1 40 16 25 45

Email: contact@acoram.fr

Log in