Les lauréats 2018 du prix littéraire PhotoEntete Bravo Zulu sont en ligne ! Cliquez ici pour accéder à la page

Prix Marine PhotoEntete

Bravo Zulu


Bonneval Pacha – T1 (L’insoumis)

Le Prix Marine & Océans 2012 catégorie “Bande dessinée” a été décerné à Gwen de Bonneval & Hugues Micol pour Bonneval Pacha, T1 L’insoumis.

PMO_BonnevalPacha-Insoumis“Et moi, dont le métier est de raconter des histoires, il m’est apparu impossible de ne pas raconter la sienne” dit le scénariste Gwen de Bonneval de son héros. De son aïeul en vérité, dont le portrait se trouvait dans sa chambre d’enfant. Et à trois cents ans de distance, c’est de l’évocation d’un illustre lignage dont il est question.

 Bonneval Pacha retrace le destin du comte Claude-Alexandre de Bonneval, né en 1675, cadet d’une grande maison du Limousin, à l’existence aussi aventureuse que tourmentée qui fut tour à tour officier de Marine, puis des Gardes Françaises sous Louis XIV, rallia l’armée impériale et servit auprès du prince Eugène, avant de se convertir à l’Islam et de rejoindre la Grande Porte.

Cet homme d’action, talentueux pour la guerre, audacieux sur le terrain, brillant stratège, avait de grandes qualités pour prétendre à une carrière comblant ses espérances. Mais c’était sans compter avec son caractère impétueux ! La conscience aiguë qu’il avait de sa naissance et de son rang, une certaine morgue associée à un sens de l’honneur exacerbé le conduisirent à plusieurs reprises à s’opposer à des princes ou des hommes mieux en cour qu’il ne l’était. Exposé aux disgrâces, il changea plusieurs fois de maître, allant toujours plus vers l’est. Voltaire disait de lui : « Il aurait pu avoir le plaisir d’aller à la Chine, en se brouillant successivement avec tous les ministres : sa tête me paraît avoir plus besoin de cervelle que d’un turban ». Sa suffisance l’empêcha de bien achever ce qu’il entreprenait si bien, son insuffisance ne lui permit pas d’entrer pleinement dans l’Histoire. Mais quelle figure !

“L’Insoumis” est le premier tome de Bonneval Pacha, saga en quatre épisodes consacrée à cet aventurier méconnu. Interrogé en 1741 à Constantinople par le chevalier de Bauffremont, un compatriote, le pacha, philosophe, se souvient … Ce volet couvre la période française, de la naissance à l’entrée dans les Gardes de la Marine de Rochefort, des batailles navales de Béveziers et  Barfleur aux combats de la guerre de Succession d’Espagne. Il narre aussi les premières conquêtes féminines, les duels où il fait mouche, et les différends qui l’opposèrent aux Secrétaires d’Etat à la Marine – Pontchartrain – et à la Guerre – Chamillart.
L’histoire, authentique, est passionnante. Les dialogues semblent sortis de Saint-Simon. Les illustrations, puissantes, d’Hugues Micol ne laissent pas indifférent. On peut trouver celui-ci plus à l’aise dans la fresque que dans le portrait, mais le caractère des personnages ressort clairement de ses dessins. Servi par une réalité historique qui confine au roman, l’ensemble tient le lecteur en haleine sans discontinuer. Et constitue le très bel hommage d’un héritier à la mémoire familiale.

LV (R) Jean-Pascal DANNAUD
CF (H) Jean-Paul BILLOT
Membres du Comité de Lecture

mots-clés :

Nous contacter

Prix Marine Bravo Zulu
ACORAM - Siège
86, rue d'Amsterdam
75009 Paris

Tel: +33 (0)1 40 16 25 45

Email: contact@acoram.fr

Log in