Les lauréats 2018 du prix littéraire PhotoEntete Bravo Zulu sont en ligne ! Cliquez ici pour accéder à la page

Prix Marine PhotoEntete

Bravo Zulu


Kililana Song

PMO_KililanaSongSur la côte nord-est du Kenya, trois destins que rien ne semblait devoir réunir vont s’entremêler. Le capitaine d’un navire hollandais arraisonné par la douane se retrouve bloqué dans le port de Lamu pour trafic de haschisch. Dans la vieille ville, un jeune garçon met toute son énergie à échapper à son grand frère, lequel s’évertue à vouloir le (re)mettre sur le chemin de l’école coranique. A quelques encablures de là, à deux pas de la mangrove, dans la brousse de Kililana, un vieux sage vivant de pêche garde un arbre séculaire et légendaire …

Ce premier couplet (la série en comptera deux) prend le temps d’installer doucement le décor et les personnages de ce roman choral, empruntant de nombreux chemins de traverses.

Le guide de cette histoire, au sens propre comme figuré, est le jeune Naïm qui passe son temps à courir les rues, son frère sur les talons. Du haut de ses onze ans, épris de liberté, il jette un regard curieux et acéré sur le monde des adultes, à la fois naïf, envieux et désabusé. Avec lui, on découvre les ruelles étroites de la ville et les toits des maisons blanchies à la chaux, les édifices du front de mer avec leurs arcades et leurs vérandas ouvertes, les quais et les chantiers navals traditionnels, ainsi que les plages des iles alentour. Avec lui se dévoile une cité portuaire originale où se mêlent les influences swahilis, arabes, indiennes et européennes.

Autour de ce petit bonhomme gravitent des figures qui dressent un milieu où les civilisations cohabitent ou se juxtaposent : un vieux nacouda se souvient avec nostalgie de ses navigations vers Zanzibar, des promoteurs veulent réaliser une opération immobilière au détriment de l’environnement, un jeune blanc coule des jours tranquilles auprès d’une belle kenyane qui se donne pour améliorer l’ordinaire. Et dans la nuit épaisse, sous un arbre foisonnant, le vieux pêcheur, fait des incantations.

Réalisés à l’aquarelle rehaussée d’encre de Chine, les dessins dégagent une atmosphère vivante, tant pour les journées chaudes que les nuits denses, pour les extérieurs chaleureux que les intérieurs obscurs.

Dans ce climat changeant mais équilibré, dont le rythme va s’accélérant et où les pièces du puzzle se rassemblent peu à peu, l’auteur parvient à créer un étonnant conte poétique et mystérieux, dont la mer est l’écrin. Kililana song est un chant suave qui vous fera dresser l’oreille.

L.V. (R) Jean-Pascal DANNAUD

mots-clés :

Nous contacter

Prix Marine Bravo Zulu
ACORAM - Siège
86, rue d'Amsterdam
75009 Paris

Tel: +33 (0)1 40 16 25 45

Email: contact@acoram.fr

Log in