Association des Officiers de Réserve de la Marine Nationale



3ème rendez-vous de la Marine à Ploemeur, jeudi 1er octobre Cliquez ici pour accéder à la page

Message aux associations

 

Chers amis marins d’active, de réserve ou de cœur,

Merci à tous ceux d’entre vous qui se sont manifestés et à tous ceux qui s’associent  aux armées en général et à la marine nationale dans cet esprit de résilience, encore plus essentiel aujourd’hui.

Pour le moment la marine n’a pas de besoins opérationnels sur lesquels nous pourrions vous solliciter,  mais nous prenons bonne note des disponibilités compétences qui ont été portées à notre connaissance. Nous vous en remercions et reviendrons vers vous ultérieurement.

Voici des éléments de réflexion sur l’engagement des forces armées, vous permettant de mieux participer à votre rayonnement citoyen :

Les forces armées françaises qui ont depuis longtemps identifié le terrorisme comme adversaire, sont toujours aussi déterminées à lutter contre lui.

Nos effectifs sont parés à faire face à une crise sans précédent.  Au côté des autres services de l’Etat, l’armée française est engagée à lutter contre la menace terroriste et à protéger les Français, le territoire national et les approches maritimes.

Dans la nuit du 13 au 14 novembre, les effectifs de Sentinelle ont été mobilisés pour se déployer sur les points les plus sensibles pendant que les hôpitaux des armées accueillaient et prenaient en charge les blessés des attentats.

Dans ce contexte, la contribution des forces armées  vise à :

– renforcer le dispositif de sécurité terrestre déjà déployé dans le cadre de l’opération Sentinelle, en appui des forces de sécurité intérieures;

– sécuriser les espaces aériens et maritimes.

Le dispositif Sentinelle est constitué de 7 000 hommes – dont 4 000 en IDF. Adaptable et dynamique, ce dispositif permet de répondre aux besoins des autorités civiles, en étant capable d’évoluer rapidement en fonction de la situation sécuritaire. Face à cette crise sans précèdent, 3 000 militaires ont été immédiatement mobilisés pour renforcer ce dispositif.

Sur le volet proprement maritime

Près de 3 500 marins sont engagés, en permanence, en métropole et outre-mer pour :

o             Surveiller : déceler et évaluer la menace en mer ou aux approches du territoire national afin de garantir les conditions de sûreté nécessaires à la tenue de la posture de dissuasion ainsi que la sûreté générale des sites militaires et non militaires « point d’importance vitale » en bordure de littoral et, notamment, les grandes bases et ports, civils et militaires ; cette mission est remplie par toutes les unités de la marine.

o             Renseigner : fournir une appréciation autonome de situation aux autorités civiles et militaires sur les activités suspectes ou hostiles en mer et les menaces d’origine maritime, à partir d’une compétence maritime que la marine détient.

o             Agir : participer, dans le volet maritime, à la lutte contre les dangers majeurs tels que le terrorisme, les trafics de drogues, d’armes ou de migrants  et apporter des réponses opérationnelles immédiates en cas de gestion d’un crise majeure en mer, notamment à caractère terroriste, quel que soit le niveau de violence atteint.

Ces 3 500 marins, au service de la protection du territoire national et de la sécurité des Français, représentent un effort continu considérable pour la Marine nationale, soit près de 10% de l’ensemble de ses effectifs. Ce dispositif commande un fort taux d’activité et de service.

En outre, ce dispositif est renforcé par l’action de la Marine dans la profondeur, qui permet, dans le cadre des fonctions stratégiques définies par le Livre Blanc, d’anticiper, de prévenir, voire de contrer les menaces au plus loin du territoire national.

Nous devons rester unis , déterminés et combatifs.

CA Thierry Rousseau
Directeur du CESM.

 

Nous contacter

ACORAM - Siège

86 rue d’Amsterdam

75009 Paris

Email: contact@acoram.fr

Log in