Association des Officiers de Réserve de la Marine Nationale



Les lauréats 2019 du prix littéraire PhotoEntete Bravo Zulu sont en ligne ! Cliquez ici pour accéder à la page Prochaine conférence IdF, le 21 novembre à 18h30, amphi Suffren de l'Ecole militaire : Les grands voiliers au XXIème siècle (plus d'informations)

Embarquement sur le Monge

Un groupe de six jeunes (depuis plus ou moins longtemps) Acoramiens a eu la chance d’embarquer une petite semaine à bord du Bâtiment d’Essais et de Mesures (BEM) « Monge ».

Le BEM « Monge » est un bâtiment unique dans la Marine Nationale mais aussi dans le monde. Deuxième bâtiment de la Marine par son tonnage, son objectif principal est la réalisation des mesures nécessaires à la qualification des missiles balistiques stratégiques lors des tirs d’essais réalisés par la DGA, pour valider les caractéristiques données par les industriels. Il effectue en parallèle des missions de trajectographie pour des missiles tactiques, de poursuite de satellites ou de cibles aériennes. Il est également équipé de matériel d’aérologie et de télémesure.
Pour réaliser sa mission principale, le BEM « Monge » est équipé notamment de trois radars, si précis qu’ils sont capables de localiser une pièce de monnaie sur la Tour Eiffel depuis l’Atlantique. Seulement quatre radars de ce type existent en Europe … dont trois sur le « Monge » ! Les Acoramiens ont pu visiter les installations du bord pour comprendre le fonctionnement de ces radars et ont eu la grande chance d’entreprendre l’ascension de l’un d’eux : le Normandie. Bravant le vent, le grain et le vertige, les officiers de l’ACORAM ont découvert au sommet une vue superbe sur le bâtiment et un équipement de pointe au service de la Défense Nationale.
L’objectif de cette sortie en mer pour le « Monge » était la qualification de la plateforme hélicoptère pour deux types d’aéronefs : l’EC 225 et le Caiman (NH90). Le « Monge » est la seule plateforme de la Marine Nationale avec le VN Partisan, navire de soutien utilisé comme plastron, à pouvoir accueillir l’EC 225. Le groupe de l’ACORAM a profité de cette activité aéronavale chargée pour se familiariser avec les manœuvres et les procédures propres à l’exercice, toujours difficile, de l’appontage. En effet différents postes du bâtiment sont toujours armés lors d’une manœuvre d’aviation. L’officier de quart aviation, surplombant la plateforme hélicoptère, communique avec le pilote pour assurer la sécurité de la manœuvre de jour comme de nuit. Le central opération où les détecteurs suivent les aéronefs et les guident vers la plateforme en cas de situation dégradée. Enfin la passerelle d’où l’officier chef de quart fait manœuvrer le bâtiment pour donner au pilote des états de vent et de mer les plus adéquats possible.
L’accueil du bord au groupe a été admirable si bien que les Acoramiens ont pu visiter une très grande quantité d’installations, des machines aux soutes de nourriture en passant par la station optique ou les émetteurs radars.
Cet embarquement a également été l’occasion pour le groupe de s’intégrer à la vie du bâtiment. Les Acoramiens ont réalisé des quarts en passerelle avec l’adjoint de quart de jour comme de nuit. Accueillis très chaleureusement au carré des officiers et des ingénieurs, ils ont participé dans la bonne humeur et la convivialité au quotidien des membres, comme lors du jeu organisé en soirée par la télévision du bord.  Cette émission a vu s’affronter les différents carrés dans une partie de Trivial Pursuit endiablée aux  règles mouvantes inventées par des animateurs talentueux qui ont empli les coursives de rires francs et de grands cris de cohésion. Malgré un bon départ du carré commandant, le carré officier a rattrapé son retard pour finalement l’emporter !
Le groupe s’est plié aux règles de la vie d’équipage et de la feuille de service dont l’appel à 08.45, les horaires des repas, et un sommeil entrecoupé par les quarts de nuit. Certains ont été éprouvés par la mer. En contrepartie ils ont entrevu ce qui fait la passion des marins pour leur métier  au-delà de ses contraintes : les arcs-en-ciel qui jouent à cache-cache avec le bâtiment, la camaraderie d’un carré chaleureux, les confidences d’un quart de nuit, les couchers de soleil sur l’horizon, les réveils-surprises au son de Vivaldi ou AC/DC …
Chaque soir,  les Acoramiens ont pu, à tour de rôle, présenter un sujet de leur choix lors du « briefing activité ». Celui-ci permet de faire le point avec l’ensemble des chefs de services et de secteurs sur les événements de la journée et d’évoquer les principales activités prévues pour le lendemain. Les sujets ont montré la diversité des profils de réservistes : de la finance à l’archéologie en passant par les Préparations Militaires Marine.
Ces présentations, comme les très nombreuses rencontres avec l’équipage du Monge lors des visites ou des quarts, ont permis d’échanger au sujet de l’ACORAM et de la réserve avec les marins du bord. En effet même s’il connaît la logique d’ensemble de la réserve, le personnel d’active a une connaissance limitée de ce que fait concrètement un réserviste. Ainsi l’embarquement à bord du Monge a permis de faire passer des messages importants aux marins sur les Préparations Militaires Marine, la vie d’un réserviste dans le civil comme en uniforme et bien sûr l’ACORAM. La plupart des marins ne savaient pas par exemple que cet embarquement était bénévole et pris sur nos semaines de congés.
De façon plus informelle, nous avons également pu échanger avec l’ensemble de l’équipage du commandant au matelot, ce qui a été un enrichissement mutuel. Cette immersion a permis aux Acoramiens de toucher du doigt l’expérience humaine hors du commun qu’est l’embarquement, même si quelques jours sont trop courts pour le vivre réellement.
Tout le groupe remercie bien chaleureusement le CV Rivière pour son invitation et ses énigmes d’astronomie qui ont animé nos quarts, le LV Oldani et son carré pour leur gentillesse et les repas animés ainsi que l’ensemble de l’équipage du BEM « Monge » pour son accueil.
Bon vent et bonne mer à tous !

mots-clés :

Nous contacter

ACORAM - Siège
86, rue d'Amsterdam
75009 Paris

Tel: +33 (0)1 40 16 25 45

Email: contact@acoram.fr

Log in